Astuce de bikestache



DRAGSTAR 1100

DEPLACEMENT DU RÉGULATEUR.

Il est connu que le régulateur du 1100 Dragstar a fâcheuse tendance à tomber en panne.
Une cause majeure est son emplacement d'origine derrière le pot d'échappement à cause de la châleur.

Voici donc comment j'ai déplacé le régulateur de ma moto. Il s'agit d'un 1100 XVS Custom de 2000.
Des variantes peuvent exister selon l'année de mise en service de la moto.

Il y a environ une journée de boulot quand on a déjà tout le matos.

OUTILLAGE NECESSAIRE :


Une baladeuse pour bien y voir et des lunettes (si besoin)
Clé habituelles
Pince coupante
Cutter
Fer à souder : puissance 25 à 40 W
Pince à dénuder (optionnel : peut être remplacée par cutter)
Mètre
Feutre

FOURNITURES NECESSAIRES :

Scotch d'électricien noir
Colliers de serrage : des petits (longueur 10 cm) et des plus gros (longueur 20 cm)
Soudure à l'étain (électronique)
Bagues numérotées pour repérer les câbles (peut se faire aussi avec des étiquettes autocollantes numérotées)
Gaine thermo-rétractable* ou scotch d'électricien
Vieille chambre à air à découper en bandes de 3 cm de large

Quelques canettes de bière (mais pas trop !)


Gaine thermo-rétractable*
C'est un tube en matière plastique que l'on met (en général) autour d'une soudure sur fils pour isoler.
Ce tube rétrécit quand on le chauffe (au briquet). Il en existe de la noire mais aussi en couleurs. Je préfère la noire car elle est plus solide.
C'est vendu en bobines ou en petites longueurs (style 30 cm) et c'est assez cher (mais bien pratique et efficace).
Il en existe avec parois adhésives, mais ce n'est pas la peine pour ça. Pour nos fils j'ai utilisé de la gaine de diamètre 6.4 mm avec un coefficient de rétreint de 2:1. On en trouve chez Radiospares par exemple
( www.radiospares.fr réf. : 417-9576 ).

 

 

 

Démontage :

Sur le côté droit de la moto :
Après avoir enlevé les pots d'échappement et les deux caches, voilà ce que l'on voit



Batterie et Régulateur

 

Sur le dessus de la moto :

Après avoir enlevé les deux selles, voilà ce que l'on voit :


Démonter les 3 pions en plastiques en poussant la tige centrale par le dessous avec un tournevis

Démonter les 2 vis qui tiennent le boîtier électronique

Débrancher les deux connecteurs du boîtier électronique

Enlever le bout de plastique qui tenait le boîtier électronique

 

Sur le dessus de la moto :

Voilà ce que l'on voit maintenant :


Débrancher le connecteur du compteur

Démonter les 2 vis qui tiennent le réservoir
(Les vis sur ma moto ne sont plus celles d'origine)

Enlever le réservoir

 

Sur le côté droit de la moto :

Démonter la batterie

Démonter le régulateur : 2 vis

Déconnecter le régulateur

Couper tous les colliers qui tiennent le faisceau électrique au cadre
(Les colliers de ma moto ne sont pas forcément au même endroit qu'à l'origine car je suis déjà passé par là !)

Détacher le petit boîtier électrique du cadre en le tirant à l'horizontal vers le côté

Détacher le câble rouge (+) de la batterie du collier qui le maintient au cadre

 

 

Déconnecter 2 connecteurs :


Le gros blanc carré


Un petit rond sous gaine transparente (plus bas en dehors de la photo).


Isolation du faisceau du régulateur :

Déshabiller entièrement le faisceau de câbles de bas en haut avec un cutter.

OPERATION DELICATE : ne surtout pas blesser ou même couper un câble !
De préférence, tenir le cutter presque à l'horizontal la partie coupante vers le haut et le biseau le long des câbles.
Il n'y a pas que du scotch mais aussi une gaine en plastique à virer.

(Couper un câble ne serait pas trop grave, ça se répare, mais en couper plusieurs en même temps ça peut être galère à réparer !)

Remonter progressivement jusqu'à l'embranchement avec le gros faisceau

Voilà ce que l'on obtient

Dégainer également celui du connecteur du régulateur
(Là c'est pas encore fait)

(Le connecteur bleu n'est pas utilisé sur ma moto
. Je l'avais emballé dans un sachet plastique pour q"il ne prenne pas l'humidité, au cas où ???)


Voilà le faisceau du régulateur dégainé :

On a 1 gros fil rouge

1 gros fil noir

3 petits fils blancs

Couper les 3 petits fils qui sont sertis sur le gros fil noir. Couper au ras du gros fil noir sans couper le gros fil.

 

Déplacer ce faisceau pour qu'il ressorte en haut sous la selle ainsi que les 3 petits fils noirs.






Il faut maintenant protéger les fils du faisceau.

Je les ai enroulés avec une bande de chambre à air (3 cm de largeur environ) en commençant par le bas. Il faut enrouler la chambre à air en la maintenant tendue en permanence
La chambre à air forme un gaine qui protège les fils comme celle que l'on a coupé au démontage du faisceau.

Laisser un peu de longueur
pour le petit boîtier noir.

 

 

 

 

Réfection du faisceau latéral droit :

Ranger tous les fils restant sur le côté de la moto en les
attachant grossièrement
avec du scotch d'électricien tels que le faisceau devra être à la fin
.
(juste pour que ça tienne ensemble

 

 

 

Pour pas que ça se barre, mettre un gros collier (bien solide et bien serré) en bas par dessus la chambre à air au début de l'enroulement.
(pas montré sur la photo)

On mettra plus tard d'autres colliers pour fixer le faisceau à la moto ; ce qui consolidera le gainage

 

 

Couper le faisceau original du régulateur

 

Voilà le faisceau du régulateur que l'on retrouve en haut sous la selle.

 

Les fils sont mis en place sur le chemin qu'ils vont occuper plus tard de manière définitive.

 

C'est dans cet espace là qu'il va falloir couper les fils pour les rallonger. C'est le seul endroit où y'a un peu de place. Comme ça les soudures ne seront pas compressées ni abîmées.

Le gros fil noir est là
(avec la bague de sertissage)

Les 3 petits fils noirs sont là.

Il faut couper les 5 fils qui doivent être rallongés. Pour ne pas que toutes les soudures soient au même endroit dans le faisceau, il faut couper tous les 3 cm. Sinon, ça crée une sur-épaisseur et une rigidité qui rendrait le faisceau difficile à ranger et fragile.

Couper le gros fil noir juste après la bague de sertissage, puis le gros fil rouge, puis les 3 petits fils blancs.

ATTENTION : repérer les fils blancs un à un avec des bagues de couleur ou des étiquettes collantes numérotées pour les rebrancher ensemble comme à l'origine. (peut être que l'on peut les mélanger mais j'en sais rien donc je ne conseille pas d'essayer)

Couper également les trois petits fils noirs environ 2 cm plus loin que la bague de sertissage du gros fil noir (ils seront soudés sur cette bague).



 

 

Voilà ce que ça donne.


Remarquer les longueurs différentes.
J'ai laissé pour la photo les bagues de couleurs près des extrémités des fils. Pour travailler, il vaut mieux les mettre le plus long possible pour pas qu'elles se barrent !

Bague de sertissage à protéger
(voir plus bas)


Préparer le câble qui sert de rallonge :

Longueur :

dans mon installation, le régulateur va se retrouver à l'avant de la moto devant le haut du cadre. La longueur nécessaire est d'environ 90 cm. Ne pas hésiter à couper plus long, il sera toujours temps de raccourcir après.

Diamètre :

le fil à utiliser doit être d'un diamètre au moins égal à celui du plus gros utilisé sur le circuit d'origine pour éviter la surchauffe et permettre à toute l'intensité nécessaire de circuler. En fait chez les fournisseurs de câbles, il faut connaître la section. Pour nous il faut du 2.5 mm² de section.

Type :

Il faut du câble multi-conducteurs et multi-brins. Il n'existe pas de câble à 5 conducteurs (ce dont nous avons besoin) ; j'ai pris 2 bouts de câble à 3 conducteurs chacun. Il faut du câble avec des conducteurs multi-brins pour avoir un câble souple. Un câble avec conducteurs multi-brins sera plus facile à installer et ne cassera pas. Ca se trouve dans n'importe quel magasin de bricolage au rayon électricité et c'est vendu au mètre.

Il faut dégainer le câble sur 9 cm, puis raccourcir un conducteur de 3 cm et un autre de 6 cm pour avoir les mêmes longueurs que celui que l'on veut rallonger et pour que les soudures soient décalées de 3 cm chacune tout en gardant un faisceau sans fils bouclés (A faire 2 fois).

Dénuder chaque conducteur sur 1 cm et étamer (voir document "SOUDURE DE FILS")

Remarque : Il n'est pas nécessaire de dénuder et d'étamer le fil le plus court sur un des câbles de rallonge car on n'a que 5 fils à rallonger.

Préparer le faisceau du connecteur du régulateur :

Dénuder chaque conducteur sur 1 cm et étamer (voir document "SOUDURE DE FILS").

Installer la rallonge

Souder les trois fils blancs du faisceau du régulateur au câble de rallonge et mettre la gaine thermo-rétractable (voir document "SOUDURE DE FILS").

Protéger la bague de sertissage qui se trouve sur le gros fil noir (là où on a coupé les 3 petits fils noirs précédemment) avec un bout de gaine thermo-rétractable.

Souder le gros fil rouge et le gros fil noir du faisceau du régulateur au câble de rallonge et mettre la gaine thermo-rétractable (voir document "SOUDURE DE FILS").

Voilà ce que l'on obtient :

Repérer (prendre des notes) quel fil d'origine se retrouve où. Exemple : le fil rouge devient marron sur le câble rallonge N°1,
le fil blanc bagué en jaune devient le fil bleu sur le câble rallonge N°2, etc … Ne pas se tromper, un excès de prudence ne nuira pas.

Protéger ce faisceau en créant un gaine solide en l'entourant d'une bandelette de chambre à air.

Faire tenir ce "manchon" avec des colliers (solides et bien serrés) à chaque extrémité.

Remarquer les traces de feutre sur le câble pour repérer les rallonges.

 

Fixation du régulateur :

Installer le régulateur à sa place définitive :

Sur la photo, c'est un montage temporaire pour ajuster le passage du faisceau dans le cadre.
Installer le faisceau en gardant un peu de mou pour permettre un démontage plus facile au cas où.
Il y a de la place dans la pointe avant du cadre entre la colonne de direction et la boîte à air.


Chemin du faisceau

 

Mise en place du faisceau
à l'avant du cadre :

 

Fixer le faisceau à la moto en l'attachant au cadre avec des colliers solides et bien serrés. Pour l'instant, ne fixer que le début du faisceau à l'avant de la boîte à air pour se garder de l'aisance.



Préparer le raccordement à l'autre extrémité sur le faisceau d'origine de la moto :




Assembler le gros fil noir et les 3 petits avec un collier pour tenir tous les fils ensemble.

Dénuder les 3 petits fils sur une bonne longueur et entourer la bague de sertissage.

Torsader le reste de longueur des brins de cuivre pour faire une petite queue sur laquelle on soudera la rallonge.

Faire un gros étamage qui réunit le gros fil noir et les 3 petits fils noirs. Il faut chauffer longtemps et remettre de la soudure souvent.

Dénuder les 4 autres fils sur 1 cm et les étamer.

 

 

Raccorder la rallonge au faisceau d'origine :


Positionner le faisceau à sa future place définitive pour mesurer où couper les câbles rallonge.

 

Il ne faut pas couper trop court (même si on a gardé un peu de mou) et il ne faut pas couper trop long pour ne pas avoir de boucles qui vont être chiantes à ranger.

 

Penser à couper 1 cm plus long à cause du chevauchement des fils pour les soudures.

 

Sur les câbles rallonge, dégainer 9 cm.

 

Repérer sans se tromper quel fil de la rallonge va avec quel fil du faisceau d'origine et raccourcir les conducteurs de 3 cm et 6 cm.

 


Dénuder les fils sur 1 cm et les étamer.


Passer les morceaux de gaine thermo-rétractable

 

Effectuer les soudures

 

Mettre les morceaux de gaine thermo-rétractable en place et les rétreindre au briquet.





 

 

 

Protéger ce faisceau en créant un gaine solide en l'entourant d'une bandelette de chambre à air bien tendue.

 

Faire tenir ce "manchon" avec un collier (solide et bien serré) à chaque extrémité.

 

Respecter le chemin du faisceau montré sur la photo pour pouvoir remonter le réservoir sans trop de difficultés

 

Bien attacher la chambre à air au niveau de l'étoile du faisceau

Cette partie du faisceau doit être le plus près possible du point de fixation du réservoir (sur la photo, c'est mal positionné).

 

Remettre tout le merdier électrique sous la selle :

Vérifier que tout est bien connecté au niveau du relais de démarreur

Remarque :
La cosse voleuse sert à récupérer un +12V après contact (Petit fil bleu qui envoi le signal ailleurs). La cosse voleuse est montée sur un des 2 fils rouge et blanc.

Remarque :
Les 2 gros fils (rouge et Bleu) sont branchés sur le relais de démarreur avec des cosses à oeuillet pour récupérer un +12V permanet et une masse électrique.
(On sait jamais, ça peut servir)



 

 

 

 

 

 

 

 

Attacher le faisceau du régulateur au cadre :

Mettre des gros colliers solides et bien serrés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mettre le réservoir en place :

 

 

Installer le réservoir en faisant attention à bien positionner le faisceau du compteur.

Visser le réservoir.

Connecter le faisceau du compteur.

Connecter le faisceau du phare arrière.

Passer le gros câble rouge dans le passe-câble attaché au cadre.

Ne pas oublier de reconnecter l'essence !

 

 

 

 

Installer le support plastique du boîtier électronique :


Passer le faisceau dans le trou.

Clipper le support en plastique sur la moto.

Connecter le boîtier électronique.

Visser le boîtier électronique.

 

 

 

Installer la batterie et attacher le faisceau du côté droit :

 

Mettre des colliers solides et bien serrés.

 

Ce collier tient le fil sous le connecteur blanc.

 

Ce collier tient le fil qui sort du faisceau vers le boîtier noir. (pour éviter que le gainage se défasse si on tire sur le fil)

 

Ce collier tient le faisceau et le gros fil noir du – de la batterie.

 

Là, le fil est mal placé, il doit être derrière le truc en plastique noir.



 

 

 

Y'a plus qu'à remettre les caches


Et puis


Les 2 selles et les pots d'échappement

 

et c'est fini !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Contact, moteur, et bonnes ballades !

 

SOUDURE DE FILS

Pour rallonger les fils trop courts, il faut faire de la soudure.
Pour ne pas avoir d'emmerdes plus tard, il faut faire de bonnes soudures.
Voici les étapes à suivre :


 

Pour faire une soudure, on a toujours besoin de 3 mains : soit quelqu'un peut nous aider soit il faut se démerder. Dans ce cas, Il faut remplacer la troisième main par quelque chose : un étau fait l'affaire, mais aussi un pince avec un élastique autour des manches ou un support qui existe tout fait avec des princes croco et une loupe. L'important est de trouver quelque chose qui ne bougera pas.




 

Dénuder les fils sur 1 cm

Torsader légèrement les fils (juste pour ne pas qu'ils s'éfillochent)

Etamer les fils (= imprégner de soudure)
Il faut étamer les 2 fils que l'on souhaite assembler.

 

Mettre un peu de soudure sur la panne (= le bout chaud) du fer à souder : c'est pour avoir un meilleur contact thermique entre la panne et le fil. Poser la panne sous le bout de cuivre à étamer et poser le bout du fil de soudure sur le cuivre du fil. C'est la chaleur du fil de cuivre qui doit faire fondre la soudure et pas la chaleur de la panne.

Si ça marche pas du premier coup, remettre un peu de soudure sur la panne et recommencer. La soudure va s'imprégner dans les brins du cuivre par effet de capillarité. Il ne faut pas trop s'éterniser car la capillarité fait aussi remonter la soudure dans le cuivre qui est encore à l'intérieur de l'isolant (= le plastique autour du cuivre) et rendre le fil rigide. Quand on pense qu'il y a assez de soudure sur la partie que l'on voit, arrêter d'en mettre. Souvent il en manque un peu en dessous (là où on ne voyait pas), il faut alors "caresser" le cuivre du côté où il en manque avec le bout de la panne pour finir "d'étaler" la soudure tout autour du cuivre (remettre un peu de soudure sur la panne si nécessaire).

Si on ne procède pas comme ça, la soudure est "collée" sur le cuivre au lieu que le cuivre soit "imprégné", et un jour ça se décollera à cause du temps, de l'oxydation, des vibrations et des contraintes mécaniques ; en bref, sur nos motos, on a tous les paramètres pour avoir des emmerdes, alors il vaut mieux que ce soit bien fait.

Cette étape est super importante, ne pas hésiter à s'entraîner avant de travailler en live.
Si le fer à souder n'est pas assez chaud (faible puissance), la bonne température du cuivre sera longue à obtenir (patience) voire jamais atteinte (trop faible puissance ou panne trop petite).

Si le fer à souder est trop chaud, on peut y arriver mais la réaction thermique est très rapide et il faut travailler vite ; ce qui n'est pas forcément le mieux pour bien faire. De plus, l'isolant va se rétrécir en laissant des traces de plastique fondu sur le cuivre et augmenter la longueur dénudée. On aura aussi une longueur rigide plus longue(à cause de la capillarité), ce qui n'est pas conseillé pour la souplesse du faisceau et sa mise en place : on va être obligé de le tordre et une partie rigide va écraser le l'isolant et la gaine thermo-rétractable au risque de les fendre et de créer des courts-circuits.

 

 

 


 

 

Préparer la gaine thermo-rétractable

Passer un bout de gaine thermo-rétractable (longueur 3 cm) sur l'un des fils à assembler (le plus long en général pour le mettre loin et ne pas être emmerdé pendant la soudure

Souder les deux fils ensemble
Maintenir un des fils dans la 3ème main.
Présenter l'autre à côté bien parallèle.
Mettre un peu de soudure sur la panne.
Poser la panne sous les 2 fils.
Attendre que la soudure s'étale toute seule (capillarité) pour assembler les 2 bouts de cuivre sur toute leur longueur.
Il faut souvent remettre de la soudure : garder le bout de la bobine de soudure à proximité pour réapprovisionner la panne du fer.

Encore une fois, il faut en mettre ni trop ni trop peu ; sur la photo , c'est correct.

Quand il y a assez de soudure, enlever le fer à souder et surtout ne pas bouger le fil que l'on est en train d'assembler. Si on bouge, réchauffer (sans ajouter de soudure), remettre les fils en place correcte et enlever le fer à souder. Pendant le duRcissement (ça dure 5 à 10 secondes), la soudure change de forme ; elle doit rester brillante et lisse.

Mettre la gaine thermo-rétractable

Glisser le morceau de gaine thermo-rétractable autour de la soudure et la chauffer au briquet. Il faut chauffer toute la longueur et tout autour. Si on chauffe trop, la gaine peut brûler et se fendre.


Ce n'est pas parce que j'ai écrit un long texte que c'est difficile, il suffit de s'entraîner un peu ; j'ai voulu vous décrire les problèmes que vous risquez de rencontrer pour que vous puissiez comprendre vos erreurs et les corriger. Je connaît l'angoisse du mec tout seul dans son garage et qui se rend compte qu'il a fait une connerie, qu'il ne sait pas comment la rattraper et qui est dans la MERDE !